Anna Akhmatova et la poésie européenne by Tatiana VictoroffAnna Akhmatova et la poésie européenne by Tatiana Victoroff

Anna Akhmatova et la poésie européenne

EditorTatiana Victoroff

Paperback | January 31, 2016 | French

Pricing and Purchase Info

$80.55

Earn 403 plum® points

Prices and offers may vary in store

Quantity:

Ships within 1-3 weeks

Ships free on orders over $25

Not available in stores

about

À partir de la figure centrale d’Anna Akhmatova, emblématique de l’âge d’argent russe, à travers les complexes rapports d’opposition et de filiation que la poésie russe entretient avec l’Europe depuis le début du XIXe siècle, des chercheurs, des poètes, des traducteurs s’interrogent sur l’existence d’une « poésie européenne », unifiée par le regard de celle qui, de son pays à la frontière de deux continents, y est à la fois extérieure et en est très profondément l’héritière. Les notions comparatistes traditionnelles d’analogie, de parenté et d’influence se laissent préciser et affiner au regard d’une œuvre composée comme un immense chœur accordé selon de nouvelles lois et faisant de la parole poétique une source, voire la seule, de l’existence, dépassant peut-être ainsi toute notion de poésie nationale pour toucher à l’universel.
Les contributions de chercheurs comparatistes ou slavisants, français et russes, s’organisent selon plusieurs axes – Akhmatova en dialogue avec les poètes européens ; Akhmatova comme poète européen ; les questions de traduction et de transmission – mais l’ouvrage inclut également les témoignages de poètes et d’intellectuels au sujet de leur rencontre avec Akhmatova ou à travers la lecture de ses vers. Il propose également de nouvelles traductions d’Akhmatova en français. Enfin, des poèmes inédits d’auteurs européens contemporains qui ont composé sous l’inspiration akhmatovienne témoignent de l’écho européen d’une voix contre laquelle la censure s’est acharnée sans l’étouffer et qui reste un surgeon toujours fécond dans la lignée de la poésie la plus existentielle.
Tatiana Victoroff, originaire de Sibérie, a soutenu sa thèse sur « La renaissance du genre du Mystère dans les littératures anglaise et russe du XXe siècle » à l’université de Moscou (Lomonossov). En France depuis 2000, elle a enseigné la langue et littérature russe à l’ENS de Lyon, et est depuis 2004 maître de conférences en Littératu...
Loading
Title:Anna Akhmatova et la poésie européenneFormat:PaperbackDimensions:8.71 × 6 × 0.82 inPublished:January 31, 2016Publisher:P.I.E-Peter Lang S.A., Éditions Scientifiques InternationalesLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN - 10:287574304X

ISBN - 13:9782875743046

Reviews

Table of Contents

Contenu : Tatiana Victoroff : Avant-propos. Des « voix qui s’appellent l’une l’autre » : une poésie du dialogue – Christophe Imbert : « Ici où se promènent nos ombres / Sur la Néva, sur la Néva, sur la Néva… ». Ombres du fleuve, mélancolie de la ville, Enfer moderne, de Baudelaire et Eliot à Akhmatova – Tatiana Victoroff : Spleen et Nostalgie : Anna Akhmatova en dialogue avec Baudelaire – Olga Ushakova : « A word which is not mine »: T. S. Eliot’s The Waste land and Akhmatova’s Poem without a Hero – Michèle Finck : Poétique comparée du Requiem d’Akhmatova et du Requiem de Jaccottet – Grigory Krouzhkov : « Je serai la plus malheureuse » : Yeats et Akhmatova – Alexandre Medvedev : « Pur espace de roses s’épanouissant infiniment » : Anna Akhmatova et Rainer Maria Rilke, poètes métaphysiciens – Nicolas Schwaller : La nature dans l’univers poétique d’Akhmatova. Dialogue européen et outre-Atlantique (Noailles, Rilke, Dickinson) – Élisabeth Kaess : « Sans le bourreau et l’échafaud / Il n’y aurait pas de poète sur terre ». Une résistance poétique européenne : Anna Akhmatova, Paul Celan et René Char – Véronique Lossky : Les figures d’Akhmatova et de Tsvetaeva dans le contexte poétique européen – Michel Aucouturier : La « Cassandre » de Mandelstam : Anna Akhmatova – Hélène Henry-Safier : « Mythe d’octobre » : remarques sur la mythopoétique dans la poésie lyrique d’Innokenti Annenski – Jean-Marc Bordier : Rencontres avec Anna Akhmatova ou comment j’ai commencé à traduire de la poésie – Carlo Riccio : Réflexions sur la traduction du « Poème sans Héros » – Jean-Louis Backès : Traduire les jeux du rythme ? – Laura Toppan : « La plus belle fleur du vers russe » : Renato Poggioli traducteur d’Anna Akhmatova en Italie – Natalia Kraineva : L’œuvre d’Anna Akhmatova : particularités de la textologie et problèmes de publication – Yves Bonnefoy : « OUI, JE LE PEUX » – Marco Sabbatini : Anna Akhmatova et la Communauté européenne des écrivains dans les années 1960 – Alexandra Smith : The Muse of Lament or the Muse of Compassion? The Reception of Anna Akhmatova in Great Britain – Anatoliï Naïman : Anna Akhmatova dans les années 1910 du XXIe siècle en Russie – Mario Luzi/Hans Werner Richter/Mikola Bazhan/Anatoliï Naïman : Souvenirs d’Italie : réception du prix Etna Taormina – Boris Anrep/Lydia Tchoukovskaia/Iouri Annenkov : La Toge de Newton : remise du titre de docteur honoris causa à Oxford – Iouri Annenkov/Georges Adamovitch/Victor Franck/Nikita Struve : Rendez-vous avec Paris – Poèmes 1919-1922 ; 1942-1943. Traduits par Hélène Henry-Safier – Poèmes des années 1930-1950 – Poèmes 1920-1960. Traduits par Véronique Lossky – Poèmes 1957-1959. Traduits par Jean-Louis Backès – Poèmes 1960-1963. Traduits par Nikita Struve – Poèmes 1962-1964. Traduits par Georges Nivat – Strophes écartées du « Poème sans Héros ». Traduites par Marion Graf – Pier Paolo Pasolini : « Quasi alla maniera dell’Achmatova, per lei » – Jaroslaw Iwaszkiewicz : « Mlodosc », « Premio Taormina » – Ingeborg Bachmann : « Wahrlich » – Paolo Bertolani : « Arietta elementare su un verso di Anna Achmàtova » – Jean-Yves Masson : « Conversation à Voronèje » – Michèle Finck : « Balbuciendo ».

Editorial Reviews

«Anna Akhmatova et la poésie européenne est un ouvrage important et fera date dans la slavistique francophone.»
(Katia Vandenborre, Recherche littéraire/Literary Research 33/2017)