Autobiographie et textualité de l'événement au XXe siècle dans les pays de langue allemande by Françoise LartillotAutobiographie et textualité de l'événement au XXe siècle dans les pays de langue allemande by Françoise Lartillot

Autobiographie et textualité de l'événement au XXe siècle dans les pays de langue allemande

EditorFrançoise Lartillot, Frédéric Teinturier

Paperback | January 19, 2016 | French

Pricing and Purchase Info

$102.65

Earn 513 plum® points

Prices and offers may vary in store

Quantity:

Ships within 1-3 weeks

Ships free on orders over $25

Not available in stores

about

Entre genèse du texte et genèse de soi s’immiscent à la fois les interprétations de soi au prisme de l’événement et de l’événement au prisme du moi, qui constituent en quelque sorte l’écriture autobiographique, celle-ci étant elle-même sous cette espèce herméneutique une forme de conquête philosophique et littéraire du 20e siècle. Ces interactions sont d’autant plus complexes quand l’événement est en outre de nature frappante, soit que la guerre annihile toute forme d’optimisme, que la dictature nazie ainsi que ses corollaires terribles et criminels annihilent l’individu, que l’exil le prive d’un contexte culturel favorable, ou inversement que le fait de se penser comme relevant d’une marge, sexuelle, politique ou historique conduise à une torsion des formes d’expression choisies.
Ce sont ces niveaux de réflexion qui ont animé les auteurs de cet ouvrage qui se sont concentrés sur les textes en langue allemande mais ont fait aussi intervenir parfois les textes miroirs de la culture française.
Françoise Lartillot est professeur des universités à l’Université de Lorraine (Metz). Elle est spécialiste de littérature et histoire des idées modernes et contemporaines et particulièrement des relations entre poésie et poétologie du 18e au 21e siècle ainsi que de questions liées à l’analyse culturelle ou à l’histoire culturelle des p...
Loading
Title:Autobiographie et textualité de l'événement au XXe siècle dans les pays de langue allemandeFormat:PaperbackDimensions:8.27 × 5.83 × 0.7 inPublished:January 19, 2016Publisher:Peter Lang AG, Internationaler Verlag der WissenschaftenLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN - 10:3034314973

ISBN - 13:9783034314978

Look for similar items by category:

Reviews

Table of Contents

Contenu : Françoise Lartillot : L’événement au miroir de l’autobiographie : authenticité et masques – Angèle Kremer-Marietti (†) : Dilthey et l’avènement de l’homme moderne – Joël Bernat : L’acte psychique d’autobiographie, ou l’incessante quête d’un «Je» – Daniel Azuelos : Autobiographie, correspondance, fiction… : les documents pesés au trébuchet de la science historique dans les études sur l’exil – Véronique Montémont : La construction de l’autobiographie – Jens Flemming: Lebensgeschichte, Zeitdiagnose und nationalrevolutionäre Phantasien: Versuch über Ernst von Salomon – Hermann Gätje: Lebensbericht und Lebensmetapher. Die Biographien und Autobiographien Otto Flakes und Gustav Reglers im Vergleich – Christiane Sollte-Gresser: Autobiographische Geschichtsdarstellung in Literatur und Bildender Kunst: Mai/Juni 1940 – Mandana Covindassamy : Le récit subjectif impersonnel d’un événement historique: Der Luftangriff auf Halberstadt am 8. April 1945 d’Alexander Kluge – Konrad Harrer : Les voix / voies de Hilsenrath. Autobiographie, histoire et fiction – Sonja Knopp: Autobiographie und Trauma: Autobiographische Erzählformen in klinischen Videointerviews mit extrem traumatisierten Überlebenden der Shoah – Alfred Pfabigan: Der schroffe Siegfried Unseld. Ruth Klüger und die Suhrkamp-Kultur – Achim Geisenhanslueke: Infame Leben. Ehrlosigkeit bei Jean Genet und Louis Althusser – Cécile Chamayou-Kuhn : Les traces de l’Histoire dans les récits autobiographiques de Thomas Bernhard. Une esthétique des limites? – Rodolphe Djatti-Guinan : Autobiographie, histoire et écriture féminine : le cas de Karin Struck Ganz will ich sein, das ist alles – Paul N’Guessan-Béchié: Die Verarbeitung der deutschen Zeitgeschichte in der Wendeliteratur, am Beispiel von Peter Schneiders Erinnerungsroman Eduards Heimkehr und Jana Hensels Autobiographie Zonenkinder – Hristina Hristova: Erlebnis der Heimatlosigkeit in der Lyrik von Rose Ausländer am Beispiel des Gedichts «Bruder im Exil» – Linda Thill: Theodor Kramers Gedicht «Requiem für einen Faschisten». Der Tod als Vereinigung – Sandra Wagner: Mascha Kalékos Gedicht «Kaddisch»: Wandel im Zeitgeist und Selbstverständnis der Dichterin.