Cher Journal : Prisonniers de la grande forêt: Anya Soloniuk, fille d'immigrants ukrainiens, Spirit Lake, Québec, 1914 by Marsha Forchuk SkrypuchCher Journal : Prisonniers de la grande forêt: Anya Soloniuk, fille d'immigrants ukrainiens, Spirit Lake, Québec, 1914 by Marsha Forchuk Skrypuch

Cher Journal : Prisonniers de la grande forêt: Anya Soloniuk, fille d'immigrants ukrainiens, Spirit…

byMarsha Forchuk Skrypuch

Hardcover | December 1, 2008 | French

Pricing and Purchase Info

$16.99

Earn 85 plum® points
Quantity:

Ships within 1-2 weeks

Ships free on orders over $25

Not available in stores

about

See below for English description.

La famille d'Anya immigre de l'Ukraine pour prendre un nouveau départ au Canada. Mais juste après avoir aménagé dans un appartement minuscule à Montréal, la Première Guerre mondiale éclate. L'Ukraine étant annexée à l'Autriche, qui est maintenant en guerre contre le Commonwealth, plusieurs Ukrainiens sont déclarés « sujets de pays ennemis » et sont envoyés dans des camps d'internement. C'est ainsi qu'Anya et sa famille se retrouvent dans le camp de Spirit Lake, un endroit éloigné dans le nord du Québec. Les conditions sont dures, mais au moins, la famille d'Anya n'est pas séparée et malgré les clôtures barbelées qui l'entourent, la jeune fille arrive à se faire des amis et à semer la joie autour d'elle. L'auteure Marsha Skrypuch, dont le grand-père a vécu l'internement des Ukrainiens en Alberta, s'est rendue à Spirit Lake, au Québec, afin d'effectuer ses recherches pour écrire ce roman. Elle s'est inspirée de l'histoire de Mary Manko, une petite fille de six ans, qui a dû quitter Montréal avec sa famille pour être internées à Spirit Lake. Mary Manko est décédée en juillet 2007 à l'âge de 98 ans. Elle était la dernière survivante connue des camps d'internement ukrainiens au Canada.

Anya's family emigrates from the Ukraine hoping for a fresh start and a new life in Canada. Soon after they cram into a tiny apartment in Montreal, WWI is declared. Because their district was annexed by Austria - now at war with the Commonwealth - many Ukrainians in Canada are declared "enemy aliens" and sent to internment camps. Anya and her family are shipped off to the Spirit Lake Camp, in the remote wilderness of Quebec. Though conditions are brutal, at least Anya is at a camp that houses entire families together, and even in this barbed-wire world, she is able to make new friends and bring some happiness to the people around her. Author Marsha Skrypuch, whose own grandfather was interned during WWI at a camp in Alberta, travelled to Spirit Lake during her research for the book. "When we got to the cemetery, I was overwhelmed with emotion. Imagine seeing a series of crosses, all grown over with brush and abandoned, and knowing that the real person you based a character on had a little sister buried there? That real little girl was Mary Manko. She was only six years old when she and her family were taken from their Montreal home and sent to Spirit Lake Internment Camp. Her two-year-old sister Carolka died at the camp. Mary Manko is in her nineties now and is the last known survivor of the Ukrainian internment operations." explains Skrypuch.

Original title: Dear Canada: Prisonners in the Promised Land

Marsha n'a pas appris à lire avant l'âge de 9 ans. Après avoir lu son premier gros volume,  Oliver Twist, elle a décidé de devenir auteure. Ce fut un long cheminement mais elle y est arrivée. Dans ses écrits, on retrouve souvent des références historiques. Très dynamique, elle est mentor pour d'autres écrivains, visite des écoles et gè...
Loading
Title:Cher Journal : Prisonniers de la grande forêt: Anya Soloniuk, fille d'immigrants ukrainiens, Spirit…Format:HardcoverDimensions:248 pages, 7.67 × 5.58 × 0.85 inPublished:December 1, 2008Publisher:Scholastic Canada LtdLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN - 10:0545988233

ISBN - 13:9780545988230

Reviews