Images du monde chez les malades mentaux et psychothérapies

January 1, 1976|
Images du monde chez les malades mentaux et psychothérapies by Eugène Carp
$11.99
Kobo ebook
Prices and offers may vary in store

Available for download

Not available in stores

about

La psychologie contemporaine nous accoutume à l’idée que tout homme semble avoir sa conception propre du monde, si peu explicitée et raisonnée qu’elle puisse être. Foncièrement tributaire de chaque individu et de ses caractéristiques psychologiques et même psychosomatiques, l’image du monde s’érige également dès l’enfance en fonction des contacts et des relations interpersonnelles. Il appartient au psychothérapeute plus qu’à quiconque, de reconnaître cette particularité de chacun. S’il admet le besoin, pour celui qui souffre, d’être accepté au départ tel qu’il est dans sa singularité, il tend, au gré de l’intervention thérapeutique, à infléchir le mode d’être du sujet vers d’autres possibilités existentielles. Ainsi le thérapeute a-t-il besoin de s’orienter très clairement dans le domaine de la pathologie. Il souhaite des notions aussi exactes que possible sur les terrains psychiques d’où émergent dès l’enfance les différentes visions du monde. Il recherche les mécanismes qui cristallisent parfois ces perspectives individuelles en syndromes cliniques. Mieux connaître les types humains vécus permet de situer chaque individu, tant dans sa spontanéité et son adaptation que lors de décompensations pathologiques. La psychothérapie, entrevue sous un angle anthropologique, doit reconnaître à chacun le droit de réaliser librement son existence à partir de l’image du monde qu’il s’est choisie, souvent malgré soi, presque toujours inconsciemment.

Title:Images du monde chez les malades mentaux et psychothérapiesFormat:Kobo ebookPublished:January 1, 1976Publisher:FeniXX réédition numériqueLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN - 10:2402293950

ISBN - 13:9782402293952

Appropriate for ages: All ages

Look for similar items by category: