La banque de France et la reprise des paiemens en espèces by Léon Faucher

La banque de France et la reprise des paiemens en espèces

byLéon Faucher

Kobo ebook | August 11, 2016 | French

Pricing and Purchase Info

$2.92

Prices and offers may vary in store

Available for download

Not available in stores

about

EXTRAIT:

Première partie

M. le ministre des finances a tout récemment proposé à l’assemblée nationale une mesure que je crois prématurée, et qui, en tout cas, ne me paraît pas entourée des précautions ni des garanties nécessaires. Il a demandé l’autorisation, pour la Banque de France, de reprendre ses paiemens en espèces, qu’un décret du gouvernement provisoire avait suspendus. C’est la liberté de la circulation monétaire qu’il s’agit de rétablir, en levant l’interdit qui la frappe depuis le mois de mars 1848, et en effaçant les dernières traces du régime financier inauguré, sous la pression des désordres intérieurs par les dictateurs de cette déplorable époque.
J’écris à deux cents lieues des faits ainsi que des discussions. Je n’ai pas sous les yeux les documens auxquels se réfère le projet de loi, et j’en suis réduit aux ressources incertaines autant que bornées de la mémoire. L’urgence ayant été prise en considération par l’assemblée, ces réflexions ne seront vraisemblablement livrées à la publicité qu’après le vote de la loi ; elles perdront ainsi le caractère d’opportunité qui fait le principal mérite de la critique la mieux dirigée dans les matières politiques. Enfin, après l’accueil qu’a reçu le projet à la Bourse, et au milieu du mouvement ascendant qui a été imprimé aux fonds publics, mes observations pourront ressembler, malgré moi, à une sorte de protestation contre la confiance qui tend à renaître. En présence de ces désavantages que j’ai mesurés, si je ne crois pas devoir m’arrêter, on ne m’accusera pas, je l’espère, de présomption, et l’on voudra bien considérer qu’après tant de fautes commises et dans l’état où sont encore aujourd’hui nos finances, c’est le devoir de tous, du plus humble comme du plus illustre, de travailler sans relâche à éclairer au moins autant qu’à rassurer les esprits.
Le décret qui donna un cours forcé aux billets de la Banque de France fut légitime au même titre que celui qui établit l’impôt des quarante-cinq centimes. La révolution de février étant donnée avec cette annihilation soudaine et complète des valeurs mobilières, avec cette défiance universelle et profonde qui avait envahi le domaine du crédit, il n’y avait pas d’autre moyen de rétablir un peu de sécurité et de conserver dans les caisses de la Banque, qui sont le grand réservoir du numéraire, les espèces dont le trésor avait besoin. Du 26 février au 15 mars, la Banque remboursa 110 millions. 

Title:La banque de France et la reprise des paiemens en espècesFormat:Kobo ebookPublished:August 11, 2016Publisher:Léon FaucherLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN:9990052066899

Look for similar items by category:

Reviews