Le mal du jour de l'an ou Scènes de la vie écolière by Jean-Baptiste Proulx

Le mal du jour de l'an ou Scènes de la vie écolière

byJean-Baptiste Proulx

Kobo ebook | July 11, 2014 | French

Pricing and Purchase Info

$1.43

Prices and offers may vary in store

Available for download

Not available in stores

about

Ce livre comporte une table des matières dynamique, a été relu et corrigé. 
Extrait: Première partie

Dialogue I

Auguste et François.

François, entrant et se dirigeant vers le lit. – Allons, mon pauvre Louis, es-tu toujours souffrant? Mais qu’est-ce? Personne dans le lit?
Auguste. – Personne.
François. – Où donc est Louis?
Auguste. – Il est dehors.
François. – Dehors!
Auguste. – Oui, dehors.
François. – Comment! dehors! et malade comme il est.
Auguste. – Oui malade! comme toi et moi.
François. – Mais assurément, Louis est malade, dangereusement malade, bien faible, il peut à peine se lever.
Auguste. – Louis n’est pas malade, pas le moins du monde.
François. – Louis n’est pas malade! Il n’a pas des coliques à lui couper le corps en deux?
Auguste. – Eh! non.
François. – Il ne souffre pas au cerveau d’un mal à lui fendre la tête?
Auguste. – Non, pas du tout.
François. – Il n’est pas battu d’une oppression qui l’étouffe?
Auguste. – Non, te dis-je, mille fois non, non, non d’un non; il jouit de la santé la plus florissante que jamais le ciel ait accordée à un mortel.
François. – Je tombe comme des nues; est-ce que je rêve? Est-ce que je veille? Louis n’est pas malade!... Je n’y comprends rien.
Auguste. – Eh bien! puisque tu le veux absolument, Louis est malade, très malade et d’une maladie tout à fait dangereuse. Il est attaqué du « mal du pays, » il est homesick, comme dirait un Anglais, il a le mal du jour de l’an.
François. – Pas possible!
Auguste. – Très possible.
François. – Quoi! toutes ces contorsions quand deux hommes peuvent à peine le tenir, toutes ces grimaces, ces cris, ces plaintes, ces gémissements à fendre le coeur, tout cela ne serait qu’une feinte.
Auguste. – Une feinte, mon cher, une pure feinte.
François. – Alors il faut avouer que c’est une fine canaille et qu’il joue son rôle admirablement bien.
Auguste. – Ah! comme le renard de La Fontaine, il est passé maître en fait de tromperie.
François. – Voilà bientôt une semaine que je demeure à ses côtés et le jour et la nuit; et j’aurais juré, la main sur la conscience, qu’il était malade, mais malade à en mourir. Tout le monde le croit ainsi : le docteur, le directeur, les écoliers; et il n’y a qu’un instant encore, en récréation, j’entendais faire cette réflexion : « Quel dommage si Louis allait rester longtemps sans pouvoir suivre sa classe, et perdre son année! »

Title:Le mal du jour de l'an ou Scènes de la vie écolièreFormat:Kobo ebookPublished:July 11, 2014Publisher:NALanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN:9990045413662

Look for similar items by category:

Reviews