L'entreprise généalogique / The Genealogical Enterprise: Pratiques sociales et imaginaires en Europe (XVe-XIXe siècles) / Social Practices and Collect by Stéphane JettotL'entreprise généalogique / The Genealogical Enterprise: Pratiques sociales et imaginaires en Europe (XVe-XIXe siècles) / Social Practices and Collect by Stéphane Jettot

L'entreprise généalogique / The Genealogical Enterprise: Pratiques sociales et imaginaires en…

EditorStéphane Jettot, Marie Lezowski

Paperback | October 31, 2016

Pricing and Purchase Info

$70.15

Earn 351 plum® points
Quantity:

Ships within 1-3 weeks

Ships free on orders over $25

Not available in stores

about

Le présent ouvrage porte sur les ressorts de l’entreprise généalogique. L’investigation sur la parenté est un choix, souvent risqué : tout l’enjeu étant ici de mieux cerner les implications sociales de cette entreprise, à la croisée de l’individuel et du collectif, en la rapportant à un contexte complexe (culturel, matériel et socio-politique). L’histoire de la généalogie proposée est ainsi clairement distincte de l’étude des formes de la parenté et de la mémoire des familles, notamment élitaires.

Dans la continuité d’enquêtes sociales récentes, cette recherche collective analyse les mécanismes des pratiques généalogiques à partir de quatre thèmes complémentaires : la place de l’événement, le jeu des liens de sociabilité et de dépendance, les supports matériels et les imaginaires de la parenté qui lui sont associés, enfin, les choix éditoriaux. Le choix d’une longue séquence, du XVe siècle à nos jours, permet de réunir une pluralité d’entreprises et d’acteurs qui y concourent, des élites princières et citadines à la noblesse seigneuriale, en passant par le milieu des libraires-éditeurs et des artisans urbains. Si les généalogies étudiées n’ont pas de siècle d’or – déterminé en général selon les critères de l’érudition –, il existe cependant des contextes déterminants, qui sont identifiés à partir d’un large éventail de cas européens, mais peuvent aussi avoir une portée européenne. Aussi la dernière partie du volume est-elle consacrée à une inflexion notable du XVIIIe siècle : le développement européen de grandes entreprises éditoriales qui, mêlant biographies et cultures lignagères, anticipent sur l’apparition du marché généalogique des Who’s who et autres Bottins mondains.

Historien des îles britanniques, Stéphane Jettot est maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne et membre du Centre Roland Mousnier. Il travaille à présent sur les pratiques mémorielles des élites britanniques sur un long XVIIIe siècle. Marie Lezowski est maître de conférences à l’Université d’Angers et membre associée au Cen...
Loading
Title:L'entreprise généalogique / The Genealogical Enterprise: Pratiques sociales et imaginaires en…Format:PaperbackDimensions:8.7 × 6 × 0.7 inPublished:October 31, 2016Publisher:P.I.E-Peter Lang S.A., Éditions Scientifiques InternationalesLanguage:English

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN - 10:2807600492

ISBN - 13:9782807600492

Look for similar items by category:

Reviews

Table of Contents

Contenu/Content: Stéphane Jettot et Marie Lezowski: Introduction. Les ressorts de l’entreprise généalogique – Olivier Bouquet: Généalogies impériales en République II. Le retour des Ottomans – Rafael María Girón-Pascual: "Historias ciudadanas" and genealogical forgery. The case of the city of Cuenca in Early Modern Castile – Élie Haddad: Parenté et pratiques généalogiques dans la noblesse française à l’époque moderne – Dorit Raines: Les généalogies vénitiennes (XVIe–XVIIIe siècle). Instrument politique, outil juridique – Elena Riva: L’arbre des générations. Les généalogies de Giovanni Battista Giovio (1748–1814), entre maintien de la tradition et fractures révolutionnaires – Christiane Klapisch-Zuber: L’entreprise généalogique dans les familles de l’élite florentine – Adrian Ailes: Can we trust the Genealogical Record of the Heralds’ Visitations? A case study (the 1665–66 Visitation of Berkshire) – Eleonora Canepari: Généalogie et transmissions des biens dans le milieu artisanal (Rome, XVIe–XVIIe siècle) – Valérie Piétri: Une offrande à la vanité des puissants. L’écriture généalogique comme service littéraire (France méridionale, XVIIe–XVIIIe siècle) – Olivier Rouchon: Connaissance de l’ancestralité et opération généalogique dans la monarchie médicéenne – Richard Cust: The Culture of Dynasticism in early modern Cheshire – Aude-Marie Certin: L’entreprise généalogique des élites urbaines du sud de l’Empire au prisme des livres de lignage du XVIe siècle – Caroline Callard: Hanter Florence: Généalogie et spectralité au XVIIe siècle – Claire Chatelain: Un généalogiste intégral. Jean-Baptiste L’Hermite (1610–16 ?) – Volker Bauer: The Scope, Readership and Economy of Printed Genealogies in Early Modern Germany: "Special Genealogien" vs. "Universal Genealogien" – Cinzia Cremonini: Les « généalogies crédibles » de Pompeo Litta, entre tradition et innovation – Jean-François Dunyach: Le British Family Antiquity de William Playfair (1809–1811), une entreprise généalogique.