Les Aérostats by Louis Figuier

Les Aérostats

byLouis Figuier

Kobo ebook | September 17, 2016 | French

Pricing and Purchase Info

$2.93

Prices and offers may vary in store

Available for download

Not available in stores

about

EXTRAIT:

Aucune découverte n’a excité, autant que celle des aérostats, la surprise, l’admiration, l’émotion universelles. Il n’y eut en Europe, qu’un cri d’enthousiasme pour les navigateurs intrépides qui, les premiers, osèrent s’élancer dans le vaste champ des airs. En effet, jamais l’orgueil humain n’avait rencontré de triomphe plus éclatant en apparence. L’homme venait, disait-on, de marcher à la conquête de l’atmosphère. Ces plaines infinies, dont l’œil est impuissant à sonder l’étendue, désormais devenaient son domaine ; il pouvait à son gré parcourir son nouvel empire, il régnait en maître sur ces régions inexplorées. Ainsi le monde n’offrait plus de barrières, l’espace n’avait plus d’abîmes que son génie ne pût franchir. On s’abandonnait de toutes parts, à l’orgueil de cette pensée ; on applaudissait à ce résultat inespéré des sciences physiques qui, à peine à leur naissance, venaient de donner un si magnifique témoignage de leur puissance. On ne mettait pas en doute la possibilité de régulariser bientôt et de diriger à travers les airs la marche de ces nouveaux esquifs, et la navigation atmosphérique apparaissait déjà comme une création prochaine.

De tout cet éclat et de tout ce retentissement, de cet enthousiasme qui, d’un bout à l’autre de l’Europe, enflammait les esprits, de ces espérances ardentes, de ces aspirations inouïes, qu’est-il resté ? L’histoire n’offre aucun autre exemple d’une découverte aussi applaudie, aussi exaltée à sa naissance, aussi délaissée bientôt après. Les aérostats semblaient appelés à régénérer la science, en lui ouvrant des moyens d’expérimentation d’une portée toute nouvelle ; cependant ils n’ont guère servi qu’à satisfaire, dans les fêtes publiques, une vaine curiosité. Les résultats qu’ont retirés de leur emploi les différentes branches de la physique et de la météorologie, n’ont qu’une valeur très-secondaire. La possibilité de s’élever dans les airs et d’y séjourner quelque temps, certains faits, d’une importance médiocre, ajoutés à la météorologie, quelques moyens nouveaux d’expérimentation offerts aux physiciens, l’espérance lointaine, et d’ailleurs très-vivement contestée, d’arriver un jour à la direction des ballons : voilà tout ce qu’a produit, sous le rapport scientifique, une découverte qui semblait dans ses débuts si riche de promesses.

Cependant il y a dans le seul fait d’une ascension dans les airs, quelque chose de si grand, de si noble et de si hardi, quelques traits si bien en rapport avec l’audace et le génie de l’homme, que l’on a toujours recherché et accueilli avec intérêt tout ce qui se rapporte aux aérostats. Nous présenterons donc avec quelques détails l’histoire d’une découverte qui a toujours tenu une si grande place dans les préoccupations du public.

CHAPITRE PREMIER

 

Les frères montgolfier. — expérience d’annonay. — ascension du premier ballon à gaz hydrogène au champ de mars de paris.

Personne n’ignore que l’invention des aérostats, d’origine toute française, appartient aux frères Etienne et Joseph Montgolfier. Rien n’avait pu faire pressentir encore une découverte de ce genre, lorsque, le 4 juin 1783, ils firent à Annonay leur première expérience publique.

Title:Les AérostatsFormat:Kobo ebookPublished:September 17, 2016Publisher:Louis FiguierLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN:9990052203058

Look for similar items by category:

Reviews