Les Nuées (425 av.JC) by Aristophane

Les Nuées (425 av.JC)

byAristophane

Kobo ebook | March 31, 2014 | French

Pricing and Purchase Info

$2.83

Prices and offers may vary in store

Available for download

Not available in stores

about

EXTRAIT:

La scène se passe dans la chambre à coucher de Strepsiadès, puis devant la porte de Sokratès.

 

STREPSIADÈS
Iou ! Iou ! O souverain Zeus, quelle chose à n'en pas finir que les nuits ! Le jour ne viendra donc pas ? Et il y a déjà longtemps que j'ai entendu le coq ; et mes esclaves dorment encore. Cela ne serait pas arrivé autrefois. Maudite sois-tu, ô guerre, pour toutes sortes de raisons, mais surtout parce qu'il ne m'est pas permis de châtier mes esclaves ! Et ce bon jeune homme, qui ne se réveille pas de la nuit ! Non, il pète, empaqueté dans ses cinq couvertures. Eh bien, si bon nous semble, ronflons dans notre enveloppe. Mais je ne puis dormir, malheureux, rongé par la dépense, l'écurie et les dettes de ce fils qui est là. Ce bien peigné monte à cheval, conduit un char et ne rêve que chevaux. Et moi, je ne vis pas, quand je vois la lune ramener les vingt jours ; car les échéances approchent. Enfant, allume la lampe, et apporte mon registre, pour que, l'ayant en main, je lise à combien de gens je dois, et que je suppute les intérêts. Voyons, que dois-je ? Douze mines à Pasias. Pourquoi douze mines à Pasias ? Pourquoi ai-je fait cet emprunt ? Parce que j'ai acheté Koppatias. Malheureux que je suis, pourquoi n'ai-je pas eu plutôt l'oeil fendu par une pierre !

PHIDIPPIDÈS, rêvant
Philon, tu triches : fournis ta course toi-même.

STREPSIADÈS
Voilà, voilà le mal qui me tue ; même en dormant, il rêve chevaux.

PHIDIPPIDÈS, rêvant
Combien de courses doivent fournir ces chars de guerre ?


 

STREPSIADÈS
C'est à moi, ton père, que tu en fais fournir de nombreuses courses ! Voyons quelle dette me vient après Pasias. Trois mines à Amynias pour un char et des roues.

PHIDIPPIDÈS, rêvant
Emmène le cheval à la maison, après l'avoir roulé.

STREPSIADÈS
Mais, malheureux, tu as déjà fait rouler mes fonds ! Les uns ont des jugements contre moi, et les autres disent qu'ils vont prendre des sûretés pour leurs intérêts.

PHIDIPPIDÈS, éveillé
Eh ! mon père, qu'est-ce qui te tourmente et te fait te retourner toute la nuit ?

STREPSIADÈS
Je suis mordu par un dèmarkhe sous mes couvertures.

PHIDIPPIDÈS
Laisse-moi, mon bon père, dormir un peu.

Title:Les Nuées (425 av.JC)Format:Kobo ebookPublished:March 31, 2014Publisher:AristophaneLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN:9990044348989

Look for similar items by category:

Reviews