Lettre aux citoyens de couleur et nègres libres de Saint-Domingue, et autres isles françaises de l'Amérique by Henri Grégoire

Lettre aux citoyens de couleur et nègres libres de Saint-Domingue, et autres isles françaises de l…

byHenri Grégoire

Kobo ebook | March 12, 2016 | French

Pricing and Purchase Info

$3.06

Prices and offers may vary in store

Available for download

Not available in stores

about

Vous étiez hommes, vous êtes citoyens et réintégrés dans la plénitude de vos droits, vous participerez désormais à la souveraineté du peuple. Le décret que l’assemblée nationale vient de rendre à votre égard, sur cet objet, n’est point une grâce, car une grâce est un privilège, un privilège est une injustice ; et ces mots ne doivent plus souiller le code des François. En vous assurant l’exercice des droits politiques, nous avons acquitté une dette ; y manquer eût été un crime de notre part et une tache à la constitution. Les législateurs d’une nation libre pouvoient-ils faire moins pour vous que nos anciens despotes ?

Il y a plus d’un siècle que Louis XIV avoit solemnellement reconnu et proclamé vos droits ; mais ce patrimoine sacré avoit été envahi par l’orgueil et la cupidité qui, graduellement, agravoient votre joug et empoisonnoient votre existence. La résurrection de l’empire François ouvrit vos cœurs à l’espérance, et ce rayon consolateur adoucit l’amertume de vos maux. À peine les soupçonnoit-on en Europe ; les colons blancs, qui siégeoient parmi nous, se plaignoient très-vivement de la tyrannie ministérielle ; mais ils n’avoient garde de parler de la leur. Jamais ils n’articuloient les plaintes des malheureux sang-mêlés, qui toutefois sont leurs enfans ; et c’est nous qui, à deux mille lieues de distance, avons été contraints de défendre les enfans contre le mépris, l’acharnement, contre la cruauté de leurs pères. Mais vainement on a tenté d’étouffer vos réclamations ; vos soupirs, malgré l’étendue des mers qui nous séparent, vos maux ont retenti dans le cœur des François d’Europe, car ceux-ci ont un cœur.

Dieu, dans sa tendresse, embrasse tous les hommes ; son amour n’admet de différence que celle qui résulte de l’étendue de leurs vertus ; la loi qui doit être une émanation de l’éternelle justice, pourrait-elle consacrer une prédilection coupable, et la patrie, qui surveille tous les membres de la grande famille y pourrait-elle être la mère des uns, la marâtre des autres ?

Title:Lettre aux citoyens de couleur et nègres libres de Saint-Domingue, et autres isles françaises de l…Format:Kobo ebookPublished:March 12, 2016Publisher:E HLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN:9990052012834

Look for similar items by category:

Reviews