Mes premières armes littéraires et politiques (Annoté): Littérature française ; biographie de Juliette Adam (1836 – 1936) femme de lettres, polémiste, by Juliette Adam

Mes premières armes littéraires et politiques (Annoté): Littérature française ; biographie de…

byJuliette Adam

Kobo ebook | March 17, 2017 | French

Pricing and Purchase Info

$2.84

Available for download

Not available in stores

about

Ce livre numérique comporte une table des matières dynamique. Il est parfaitement mis en page pour une lecture sur liseuse électronique.

Extrait :

Triste était le logis que mon triste mariage me condamnait à habiter ! Sa façade principale semblait comme repoussée au fond d’une cour étroite par un bâtiment surélevé de deux étages. Derrière, un mur immense et menaçant surplombait notre minuscule jardin.

Et je songeais en ce logis à la petite maison de mon père, si éclairée, si joliment encadrée de verdure, et a la spacieuse et confortable maison de ma grand’mère.

Je devais passer là trois années, mon mari ayant pris l’engagement de mettre en ordre les affaires très processives d’une tante, récemment veuve, qui l’avait doté. Je ne connaissais dans la ville de Soissons que cette tante, très petite, qui venait de perdre un immense mari, ne laissant que des choses à sa taille ; chevaux, voiture, meubles, tout était colossal chez la tante Vatrin, qui restait écrasée par l’ombre d’un époux disproportionné, comme elle l’avait été, lui vivant.

Or, que faire en un gîte à moins que l’on ne songe ? Je songeais, je lisais, j’essayais d’écrire. Quinze mois après mon mariage j’avais une joie, la plus grande de ma vie, j’étais mère.

La naissance de ma fille réconcilia mon père et mon mari. Je nourrissais ma mignonne Alice, bien fragile, hélas ! Auprès d’elle je travaillais, ou bien j’allais la promener, tel temps qu’il fît, dans le jardin de la petite tante Vatrin.

Celle-ci louait une partie de sa maison à l’organiste de la cathédrale, M. Riballier, compositeur de mérite.

M. et Mme Riballier, sans enfants, s’étaient pris de passion pour ma toute petite fille et pour moi. Lui, complétait mon éducation musicale. Elle, amusait mon Alice avec des joujoux toujours nouveaux.

J’apportai un jour à M. Riballier une pièce de vers : Myosotis. Il la trouva jolie et noua d’un ruban mélodique mon petit bouquet. Puis il fit éditer ce Myosotis chez Heugel, à Paris. Oui, à Paris ! Je me vois encore chantant le Myosotis que je savais par cœur, mais tenais en mains, couvant des yeux la romance éditée.

M. et Mme Riballier recevaient les châtelains des environs de Soissons en été. Le « merveilleux organiste », comme on l’appelait, donnait des leçons aux jeunes filles et aux jeunes gens des grandes familles d’alentour. Chaque semaine il y avait un « goûter », avant lequel cinq ou six des élèves de M. Riballier, à tour de rôle, chantaient, jouaient de l’orgue ou du piano.

 

Juliette Adam, née Lambert1 le 4 octobre 1836 à Verberie (Oise), et morte le 23 août 1936 (dans sa centième année) à Callian (Var), est une femme de lettres, polémiste, salonnière féministe et républicaine française.

Title:Mes premières armes littéraires et politiques (Annoté): Littérature française ; biographie de…Format:Kobo ebookPublished:March 17, 2017Publisher:ERLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN:9990052708102

Look for similar items by category:

Customer Reviews of Mes premières armes littéraires et politiques (Annoté): Littérature française ; biographie de Juliette Adam (1836 – 1936) femme de lettres, polémiste,

Reviews