Mugelières by Moncef GhachemMugelières by Moncef Ghachem

Mugelières

byMoncef Ghachem

Paperback | November 8, 2010 | French

Pricing and Purchase Info

$29.95

Earn 150 plum® points

Prices and offers may vary in store

Quantity:

Ships within 1-2 weeks

Ships free on orders over $25

Not available in stores

about

Descendant d'une famille de pêcheurs depuis quatre générations, Moncef Ghachem est né dans une maison près du cimetière de Mahdia, situé au bord de la mer Méditerranée, et dont l'environnement marque son imaginaire :       « Je suis venu de la mer, de la soif, du cri. Je suis voué au cri comme les vents de la mer. »   Après des études primaires à Mahdia et secondaires au Lycée de garçons de Sousse, il quitte à 19 ans sa ville natale pour étudier les lettres arabes et françaises à Tunis, à la faculté du boulevard 9-avril (1965-1970), puis poursuit des études supérieures en littérature arabe, française et comparée à l'Université de Paris IV (1976-1978).   Ghachem publie de nombreux et divers articles dans la presse ou dans des revues d'art et d'essai en Tunisie aussi bien qu'en France ou en Italie. Il est notamment journaliste culturel à Afrique-Asie, rédacteur pour Le Maghreb, éditorialiste à Réalités et journaliste pour Le Temps. Pour Méditerranée Magazine, il rédige des articles sur Madhia et Sidi Bou Saïd.   Ghachem publie Cent mille oiseaux en 1975 puis Car vivre est un pays en 1978. En 1981 déjà, le journal L'Action Tunisienne le qualifie de « sommet de la poésie tunisienne de langue française » et, en 1984, la revue parisienne Poésie 1 lui réserve plusieurs pages de son numéro 115 consacré aux poètes tunisiens d'expression française.   Son troisième recueil, intitulé Cap Africa, paraît en 1987. Sa poésie est aussi publiée dans de nombreuses revues poétiques dont Alif, dirigé par son ami Lorand Gaspar à Tunis, la revue Vagabondages, le Journal des poètes édité à Bruxelles, etc. Hôte de la Villa Médicis à Rome en 1991, il est fait cette même année citoyen d'honneur de la ville de Rocamadour où il se voit décerner le Prix international Mirabilia de poésie francophone.   En 1994 paraît son recueil de nouvelles L'Épervier, nouvelles de Mahdia dans lequel il démêle de lucides et édifiantes histoires de ses solides filets de mémoire :       « C'était le printemps du paysan, celui qui portait dans sa voix brève et cristalline les jardins de la mer, celui qui récoltait de son rose champ le mulet et tirait de ses résidences caverneuses le pagre et le denté, celui qui caressait de ses paupières l'étoile du matin, pour rentrer, chaussé d'embruns, avec le loup des tempêtes exténuées.     C'était mon père, et le temps est passé. »   En 1997 paraît Orphie, recueil de poésies à l'éloge de la mer où Ghachem chante ses chers pêcheurs et marins, et toujours, la figure emblématique du père . La même année, son recueil Nouba fait retentir l'écho des poètes martyrs en Algérie. En 1999, son ouvrage Matin près de Lorand Gaspar est consacré à son ami « poète du désert » qui réside comme lui à Sidi Bou Saïd de 1971 à 1996.   Moncef Ghachem est traduit notamment en italien, anglais, grec, allemand, arabe, etc. Il a lui-même traduit en arabe René Char, Lorand Gaspar ou Eugène Guillevic. Il participe à l'écriture de plusieurs livres collectifs et à nombre de rencontres ou festivals internationaux.   Pour Michèle Molto-Courren, « homme de cultures, Moncef Ghachem réalise dans ses textes une synthèse particulièrement réussie de la langue française et de la pensée maghrébine. Il est bien persuadé que le fait d'écrire en français ne le coupe pas de sa culture, de ses racines, mais au contraire ajoute à sa richesse d'expression ».   En 1994, il reçoit le Prix Albert-Camus, mention « découverte », pour son recueil de nouvelles L'Épervier, nouvelles de Mahdia.   En mars 2006, à Paris, il est lauréat de la mention spéciale du Prix international de poésie de langue française Léopold Sédar Senghor pour l'ensemble de son ouvre.
Descendant d''une famille de pêcheurs depuis quatre générations, Moncef Ghachem est né dans une maison près du cimetière de Mahdia, situé au bord de la mer Méditerranée, et dont l''environnement marque son imaginaire       « Je suis venu de la mer, de la soif, du cri. Je suis voué au cri comme les vents de la mer. »   Après des ét...
Loading
Title:MugelièresFormat:PaperbackDimensions:8.75 × 6.35 × 0.68 inPublished:November 8, 2010Publisher:ApogéeLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN - 10:2843983703

ISBN - 13:9782843983702

Look for similar items by category:

Reviews