Le Jardinier de la Pompadour by EUGÈNE DEMOLDER

Le Jardinier de la Pompadour

byEUGÈNE DEMOLDER

Kobo ebook | January 28, 2014 | French

Pricing and Purchase Info

$6.36

Prices and offers may vary in store

Available for download

Not available in stores

about

Mais une femme vint l’accoster : Nicole Sansonet, la pêcheuse d’anguilles — une gaillarde qui n’eut point peur des chevau-légers en son temps et qui, frisant la quarantaine, regardait encore les garçons avec une flamme au fond de l’œil. Sa cornette couvrait une figure rougeaude, son tablier à bavette dissimulait mal de grasses rondeurs. Elle portait sur le dos une hotte pleine de poissons ; une gourde battait ses fesses.

— Belle journée, Jasmin, dit-elle. Il faut en profiter. Elles vont se faire rares, mon gas !

Ils cheminent côte à côte. Tout à coup la commère regarde son compagnon en face :

— À propos, toi, t’es pas encore marié ? T’es dans l’âge pourtant ! On l’avait annoncé, ton mariage ! On croyait que ce serait aux prunes ! Et puis, pan ! V’la Martine à Étioles ! Alors, c’est-y pour les vendanges ou la Noël ?

Jasmin rit et Nicole continue :

— C’est qu’elle est avenante, la mâtine ! À ta place, je n’aimerais guère la voir entourée de ces freluquets d’Étioles ! La vertu d’une femme ça glisse comme l’anguille, et quand c’est parti, c’est parti ! Ouvre l’œil, Jasmin, c’est Nicole qui te le dit.

Buguet était arrivé. Il remercia la pêcheuse pour ses conseils et se dirigea vers la tannerie de l’oncle Gillot.

Elle s’érigeait devant la Seine. Culottée par le tannin, le sang, les chiures de frelons, elle distribuait ses trois séchoirs et le logis du maître le long d’une cour brune et puante. Au milieu, une charrette pleine de peaux de bœufs était arrêtée.

Jasmin entra. Ses parents lui firent bon accueil. La tante Gillot prit le melon, le flaira sous la queue. Le jardinier s’informa de l’état des vignes.

— Eh ! si septembre est chaud (chose probable, vu que le beau temps a pris avec la lune ! ) on pourra vendanger tôt !

— Bonne affaire, répliqua Jasmin. En attendant je vais passer la journée ici et voir s’il n’y a rien à tailler dans l’enclos.

— J’ai mieux pour toi, mon neveu, dit la mère Gillot. Eustache Chatouillard, notre voisin, a promis de venir me prendre dans sa carriole pour aller à Sénart, où le Roi chasse en forêt. Mais il faut que j’aide mon homme à mettre les peaux dessaigner dans la rivière. Va à Sénart à ma place !

Jasmin hésita.

— C’est des choses qu’on voit une fois dans sa vie, insista Gillot.

Eustache arriva sur ces entrefaites. Il poussa des exclamations en apprenant que la mère Gillot était empêchée. Mais il enleva Jasmin.

— Je suis certain que le Roi vient, affirma-t-il. Je le tiens de grenadiers à cheval qui raccommodaient la route.

Comme Jasmin s’étonnait que des soldats vinssent réparer les chemins pour un seul passage de carrosses :

— Ah ! Ah ! reprit Chatouillard, c’est qu’il y a des dames dans les carrosses, et les cahots, ça ne fripe pas seulement les atours ! Il y a autre chose en dessous qu’il faut soigner ! … Ça te fait rire, jardinier ! Tu ne t’assieds pas sur tes laitues quand tu les portes au marché de Corbeil ?

— Eh ! J’ai trop souci de ma marchandise !

— Chacun a souci de la sienne, mon gars ! Hue, Bourry !

Le cheval trottait ferme, excité par les éclats de voix d’Eustache et les coups de fouet. Les jeunes gens atteignirent Nandy, dont la petite église sonna dix heures. Ils traversaient les champs déjà fauchés où les perdrix couraient dans le chaume. Les meules posaient leurs cônes d’or à côté des bosquets d’un vert sombre ; une brise légère fit glisser le frisson pâle des feuilles retournées.

Le village de Lieusaint, où ils arrivèrent bientôt, était encombré. Un air de fête soufflait. Les groupes de paysans allaient, venaient, avec des fermières en coqueluchon noir ou en chapeau de paille ; une quêteuse de grand chemin, ses souliers à la ceinture, regardait, l’air ahuri. Un âne chargé d’ustensiles revenait du marché de Corbeil, accompagné de laitières portant le pot de cuivre sur la tête et de gamins qui avaient été vendre des noisettes au litron.

Title:Le Jardinier de la PompadourFormat:Kobo ebookPublished:January 28, 2014Publisher:GILBERT TEROLLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN:9990035511934

Look for similar items by category:

Reviews