Râja-yoga ou Conquête de la nature intérieure conférences faites en 1895-1896 à New York by Swami Vivekananda

Râja-yoga ou Conquête de la nature intérieure conférences faites en 1895-1896 à New York

bySwami Vivekananda

Kobo ebook | October 4, 2016 | French

Pricing and Purchase Info

$2.88

Prices and offers may vary in store

Available for download

Not available in stores

about

Extrait : Râja Yoga se divise en huit degrés. Le premier est Yama : ne pas tuer, ne pas mentir, ne pas voler, observer la continence, ne pas recevoir de présents. Niyama est le suivant : il enseigne la propreté, le contentement, la mortification, l’élude et la soumission à Dieu. Ensuite vient Âsana, ou les postures ; Pranâyâma, ou la maîtrise des forces vitales du corps ; Pratyâhâra, qui exerce l’âme à l’examen intérieur ; Dhrâranâ, ou la concentration ; Dhyâna ou la méditation ; et Samâdhi, ou la supra-conscience. Nous voyons que Yama et Niyama comportent un entrainement moral ; et si on ne les prend pas pour bases il est impossible de pratiquer le Yoga avec succès. À mesure qu’il suivra ces pratiques le Yogî commencera à en recueillir les fruits ; s’il ne s’exerce pas, tous ses efforts resteront stériles. Un Yogî ne doit songer à faire de mal à personne, pas plus en pensée qu’en parole ou en fait ; pas plus aux animaux qu’aux hommes. Qu’il ne réserve pas à eux seuls sa pitié, mais qu’il l’étende à l’univers tout entier.

L’étape suivante se nomme Âsana, ou posture. Chaque jour, il faut faire des séries d’exercices physiques et mentaux, jusqu’à ce qu’on ait atteint certains états plus élevés. Il est donc indispensable de trouver une attitude que l’on puisse conserver longtemps. La position la plus naturelle à chacun est celle qu’il convient d’adopter. Tel individu se sentira très à l’aise pour penser en telle posture qui serait intenable pour un autre.

Nous verrons plus tard, à ce sujet, que pendant l’élude de ces questions psychologiques, le corps travaille avec intensité. Il faudra déplacer certains courants nerveux et leur imprimer une direction différente. On éprouvera des vibrations nouvelles, et il semblera que la constitution entière se transforme. Mais la colonne vertébrale sera le siège principal de cette action, de sorte qu’elle devra de toute nécessité rester libre, verticale, maintenant la poitrine, le cou et la tête en ligne droite. Tout le poids du corps portera sur les côtes ; on arrive ainsi à une posture commode et naturelle. Vous constaterez par vous-même que l’on ne peut pas avoir des pensées élevées quand la poitrine est creusée. Cette partie du Yoga ressemble un peu au Hatha Yoga qui s’occupe exclusivement du corps et qui a pour but de lui donner une grande force physique. C’est une question que nous n’étudierons pas ici ; le résultat qu’elle se propose est très difficile à atteindre ; on ne saurait y prétendre en un jour ; il ne mène à aucun développement spirituel. Delsarte et divers autres maîtres s’étendent sur ce chapitre et enseignent la manière de donner au corps différentes postures ; mais c’est là un but physique, non pas psychologique. Il n’est pas un muscle de son corps sur lequel l’homme ne puisse exercer son empire ; il peut arrêter son cœur ou le laisser battre, à sa guise ; il peut aussi faire agir selon son gré chaque partie de son organisme.

Le résultat de cette partie du Yoga est de nous faire vivre vieux. La santé, voilà l’idée dominante, le seul vrai but du Hatha Yogî. L’homme qui est décidé à ne jamais tomber malade se porte toujours bien. Il vit longtemps. Atteindre la centaine, cela n’est rien pour lui ; à cent cinquante ans il est jeune et dispos, et il n’a pas un cheveu blanc. Mais c’est tout. Un arbre banyan vit parfois cinq mille ans ; mais ce n’est qu’un arbre, rien de plus. De même, l’homme qui vit longtemps n’est pas autre chose qu’un animal bien portant. Une ou deux leçons de Hatha Yoga sont très utiles. Ainsi, quelques-uns d’entre vous se trouveront peut-être bien, pour lutter contre le mal de tête, d’absorber par le nez, chaque matin, au lever, une certaine quantité d’eau froide ; votre cerveau en sera rafraîchi et rendu plus clair pour toute la journée et vous ne vous enrhumerez jamais. La chose est d’une application facile : mettez votre nez dans l’eau et faites avec la gorge un mouvement d’aspiration.

Title:Râja-yoga ou Conquête de la nature intérieure conférences faites en 1895-1896 à New YorkFormat:Kobo ebookPublished:October 4, 2016Publisher:HFLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN:9990052241180

Look for similar items by category:

Reviews