Supplément aux locomobiles by Louis Figuier

Supplément aux locomobiles

byLouis Figuier

Kobo ebook | September 8, 2016 | French

Pricing and Purchase Info

$2.92

Prices and offers may vary in store

Available for download

Not available in stores

about

EXTRAIT:

CHAPITRE PREMIER

 

Les nouvelles locomobiles agricoles. — les locomobiles compound. — les locomobiles avec chauffage à la paille.

Dans la Notice des Merveilles de la science sur les Locomobiles[1], nous avons dit qu’à l’origine, ces machines étaient uniquement destinées aux travaux agricoles, c’est-à-dire à la mise en action des appareils mécaniques dont l’agriculture fait usage, tels que charrues, moissonneuses, machines à battre et à semer, etc. ; mais depuis sa création, on a vu grandir le rôle de la locomobile, qui a trouvé place dans beaucoup d’ateliers et manufactures.

La locomobile proprement dite, c’est-à-dire le moteur rural construit de manière à pouvoir être remorqué facilement de place en place, est resté, depuis 1870, à peu près étrangère au grand mouvement de perfectionnement qui a été imprimé aux machines fixes à vapeur, et qui leur a apporté de si profondes et de si utiles modifications. La raison de cet état stationnaire de la locomobile agricole, nous l’avons déjà donnée dans les Merveilles de la science, en les termes suivants, qu’on nous permettra de reproduire.

« Destinée à être traînée partout, même dans les mauvais chemins de traverse des campagnes ; devant être mise en œuvre par des personnes peu expérimentées et d’une intelligence ordinaire ; enfin ne fonctionnant que par intervalles, et non d’une manière continue, la locomobile rurale demande une construction peu compliquée. Il faut pouvoir, à chaque instant, la démonter, la remonter sans peine, la visiter pièce par pièce. Ses organes doivent être assez simples pour que le charron du village ou un serrurier intelligent puissent exécuter presque toutes les réparations qu’elle demande. L’économie d’eau et de combustible n’est ici qu’une question secondaire à côté de la simplicité des organes » [2].

Par son but même et par les conditions dans lesquelles elle est appelée à fonctionner, la locomobile agricole est donc condamnée à rester simple, robuste et légère ; et dès lors, elle ne se prête que difficilement aux perfectionnements qui ont si heureusement transformé les machines fixes, en portant particulièrement sur le mécanisme de la distribution de la vapeur. L’amélioration dans le rendement, réalisée dans ces machines, par suite de l’économie de vapeur, et de la précision de leur fonctionnement, ne saurait être obtenue sur une locomobile qu’au prix de la complication de son mécanisme et de l’augmentation de son poids. Or, nous venons de voir que la condition contraire, c’est-à-dire la simplicité est précisément le caractère essentiel d’une locomobile.

 

[1]  Tome Ier, pages 399-428

[2] Tome Ier, pages 404

Title:Supplément aux locomobilesFormat:Kobo ebookPublished:September 8, 2016Publisher:Louis FiguierLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN:9990052162478

Look for similar items by category:

Reviews