Théâtre, quand tu nous tiens: Contes satiriques by Jean Pézennec

Théâtre, quand tu nous tiens: Contes satiriques

byJean Pézennec

Kobo ebook | February 6, 2018 | French

Pricing and Purchase Info

$8.99

Prices and offers may vary in store

Available for download

Not available in stores

about

L'auteur dissèque le désir de célébrité, qui attire nos contemporains telle une ampoule les moustiques. Au point de les rendre fous.

Dans L'Académie des Douze, des comédiens en mal de reconnaissance sont prêts à tout, TOUT, pour se faire remarquer : Mais qu'est-ce qu'il faut faire pour que ces foutus journalistes se déplacent ? se lamentait Caignac, vidant un énième verre de Beaujolais. Qu'est-ce qu'il faut faire pour qu'ils s'intéressent à moi ?

Dans Margui le Magnifique, un animateur télé s'éteint littéralement dès qu'il s'éloigne des projecteurs : Devait-on voir en lui un malade, ou la star absolue, star jusqu'au plus profond de sa substance organique ?

Dans le troisième texte, Théâtre, quand tu nous tiens, l'auteur s'interroge : existe-t-il encore, aujourd'hui, d'autres individus que des comédiens ? Il allait atteindre ses cinquante ans et tout le monde attendait avec impatience de l'admirer dans le rôle du vieux sage regardant la vie avec le sourire désabusé de l'homme qui n'a plus d'illusions ou dans celui du trublion aux cheveux blancs montrant aux jeunes l'exemple d'une révolte restée intacte, lorsque soudain la belle mécanique se dérégla.

Trois contes satiriques hilarants, d'une lucidité redoutable.

EXTRAIT DE L'ACADÉMIE DES DOUZE

Scène I
La mise en scène avait été soignée, comme il se devait pour le festin inaugural d’une Académie de comédiens. À douze heures douze, Jean-Christophe Caignac – l'auteur-interprète d'un one-man-show hilarant qui malheureusement n’avait jusqu’alors pas rencontré son public – frappa dans ses mains.
Les douze premières mesures de la Valse Numéro Douze de Chopin retentirent. Les portes des cuisines de Chez Brouant s’ouvrirent, et un garçon en smoking noir et gants blancs apparut, portant un grand plat d’argent recouvert d’une cloche autour de laquelle étaient disposées en étoile douze pointes d’asperges. Au rythme lent de la Valse Numéro Douze de Chopin, dont les douze premières mesures sortaient en boucle de douze haut-parleurs, il s’avança avec solennité vers la table numéro douze, sur laquelle étaient disposés douze couverts et autour de laquelle étaient assis onze des membres de la toute nouvelle Académie des Douze. Pourquoi onze membres seulement et non pas douze ? La question n’avait pas manqué d’être posée par l’unique journaliste présente, une pigiste du journal Paris-Soir.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean Pézennec est né et vit à Nantes, où il est enseignant-chercheur en mathématiques. À partir de 1985, il signe sous le pseudonyme de Jean Legeay des sketches pour le café-théâtre et la télévision ainsi que des spectacles de théâtre d’ombres satiriques et des spectacles pour enfants. En 2001, il se lance en parallèle dans l'écriture de nouvelles et de proses courtes, à la tonalité souvent humoristique.

Title:Théâtre, quand tu nous tiens: Contes satiriquesFormat:Kobo ebookPublished:February 6, 2018Publisher:EmoticourtLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN - 10:2823900586

ISBN - 13:9782823900583

Look for similar items by category:

Reviews