Une prostestante au temps des Dragonnades: Anne de Chauffepied by Françoise Winter

Une prostestante au temps des Dragonnades: Anne de Chauffepied

byFrançoise Winter

Kobo ebook | October 4, 2019 | French

Pricing and Purchase Info

$20.99

Prices and offers may vary in store

Available for download

Not available in stores

about

Ce roman ouvre les portes d'une période sombre de l'histoire du Poitou et de la France.

Ce récit se fonde sur des faits historiques qui en constituent la trame. Il relate les persécutions dont fut victime la communauté protestante du Poitou lors de la révocation de l'Édit de Nantes. S'appuyant sur une recherche généalogique méticuleuse, l'auteure emprunte la voix de son ancêtre et nous révèle la dimension tragique de cette part d'histoire souvent méconnue. En 1681, Louis XIV abolit l'Édit de Nantes. Anne de Chaufepied, fille, petite-fille et sœur de pasteurs poitevins, voit ses frères chassés de France. Pendant quatre ans, elle va essayer de fuir le royaume. Trahie par son passeur, emprisonnée à la Citadelle de Ré puis dans des couvents, elle sera finalement expulsée vers la Hollande, l'un des pays du Refuge. Françoise Winter rejoint dans un élan teinté de délicate pudeur les aspirations profondes de ses personnages pour témoigner ici des valeurs fondamentales du protestantisme. Le destin d'Anne, Samuel ou Second de Chaufepied nous attache d'autant plus qu'il entre en résonance avec celui de tous ceux qui, aujourd'hui encore, sont contraints de choisir l'exil.

Suivez la fuite, la résistance, les espoirs et les déconvenues d'Anne de Chaufepied, une jeune protestante du Poitou, dans ce roman historique tumultueux !

EXTRAIT

— Bonjour, mon ami, je ne pense pas que nous nous connaissions ?
— Non, Monsieur de Chaufepied, mais moi je vous connais bien. Je suis le voisin des Morin, Nathan est mon ami et c’est ma femme qui a allaité Nathanaël, voilà presque dix ans déjà.
— En effet, vous êtes le voisin catholique dont Nathan m’a si souvent dit tant de bien que nous avons toujours regretté lui et moi que vous ne soyez de la Religion Réformée !
Mon père avait dit cela avec un grand sourire qui s’éteignit dès qu’il prit conscience que l’homme tremblait et pleurait, les larmes coulant doucement sur son visage.
— Mon Dieu, brave homme, dites-nous ce qui vous accable de la sorte ! Asseyez-vous ! Anne, vite ! une chaise pour cet homme et Déborah, une infusion ou un potage, quelque chose de chaud.
— Oh ! Monsieur, Mesdemoiselles, je ne sais par où commencer. C’est si horrible, répétait-il en hoquetant.
— Calmez-vous, prenez votre temps. Buvez, cela vous fera du bien et détendra vos nerfs.
— Je ne peux rester, il faut que j’y retourne. Je suis juste venu vous prévenir en courant du plus vite que j’ai pu.
— Retournez… où, mon ami ?
— Là-bas, chez les Morin, voilà plusieurs jours qu’ils sont aux prises avec les Dragons et c’est affreux. Je ne peux décrire ce qu’ils leur font subir. J’en ai trop honte !
— Nous allons prendre les mules et y aller tous les deux.
— Non, pas vous, Monsieur le Ministre, ils ne vous respecteront pas plus. Ce sera peut-être même pire. Je voulais juste savoir si Nathanaël était là ? Les Morin s’inquiètent. Il devait venir se réfugier chez vous au cas où.
— Notre père se tourna vers nous qui hochions la tête négativement.
— Déborah ?
— Non, Monsieur, personne ne l’a vu que je sache et il passe toujours par la cuisine quand il vient ici.
— Misère… où peut bien être cet enfant ? Je vais avec vous, il faut que je parle aux Morin. Je ne peux les abandonner dans cette épreuve.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Dès l'enfance, Françoise Winter a été bercée par le récit de la résistance d’Anne de Chaufepied. Après une vie d'enseignante en Deux-Sèvres et à Poitiers, une fois à la retraite elle a pu s'atteler à l’écriture du récit romancé des dernières années en France de sa lointaine ancêtre. Une plongée dans le XVIIe siècle et un hommage à ces huguenots poitevins qui marquèrent le Poitou mais dont parfois, comme pour la famille de Chaufepied, il ne subsiste plus de traces.

Title:Une prostestante au temps des Dragonnades: Anne de ChauffepiedFormat:Kobo ebookPublished:October 4, 2019Publisher:Geste ÉditionsLanguage:French

The following ISBNs are associated with this title:

ISBN:9791035305864

Reviews

From the Author

Ce roman ouvre les portes d'une période sombre de l'histoire du Poitou et de la France.Ce récit se fonde sur des faits historiques qui en constituent la trame. Il relate les persécutions dont fut victime la communauté protestante du Poitou lors de la révocation de l'Édit de Nantes. S'appuyant sur une recherche généalogique méticuleuse, l'auteure emprunte la voix de son ancêtre et nous révèle la dimension tragique de cette part d'histoire souvent méconnue. En 1681, Louis XIV abolit l'Édit de Nantes. Anne de Chaufepied, fille, petite-fille et sœur de pasteurs poitevins, voit ses frères chassés de France. Pendant quatre ans, elle va essayer de fuir le royaume. Trahie par son passeur, emprisonnée à la Citadelle de Ré puis dans des couvents, elle sera finalement expulsée vers la Hollande, l'un des pays du Refuge. Françoise Winter rejoint dans un élan teinté de délicate pudeur les aspirations profondes de ses personnages pour témoigner ici des valeurs fondamentales du protestantisme. Le destin d'Anne, Samuel ou Second de Chaufepied nous attache d'autant plus qu'il entre en résonance avec celui de tous ceux qui, aujourd'hui encore, sont contraints de choisir l'exil.Suivez la fuite, la résistance, les espoirs et les déconvenues d'Anne de Chaufepied, une jeune protestante du Poitou, dans ce roman historique tumultueux !EXTRAIT— Bonjour, mon ami, je ne pense pas que nous nous connaissions ?— Non, Monsieur de Chaufepied, mais moi je vous connais bien. Je suis le voisin des Morin, Nathan est mon ami et c’est ma femme qui a allaité Nathanaël, voilà presque dix ans déjà.— En effet, vous êtes le voisin catholique dont Nathan m’a si souvent dit tant de bien que nous avons toujours regretté lui et moi que vous ne soyez de la Religion Réformée !Mon père avait dit cela avec un grand sourire qui s’éteignit dès qu’il prit conscience que l’homme tremblait et pleurait, les larmes coulant doucement sur son visage.— Mon Dieu, brave homme, dites-nous ce qui vous accable de la sorte ! Asseyez-vous ! Anne, vite ! une chaise pour cet homme et Déborah, une infusion ou un potage, quelque chose de chaud.— Oh ! Monsieur, Mesdemoiselles, je ne sais par où commencer. C’est si horrible, répétait-il en hoquetant.— Calmez-vous, prenez votre temps. Buvez, cela vous fera du bien et détendra vos nerfs.— Je ne peux rester, il faut que j’y retourne. Je suis juste venu vous prévenir en courant du plus vite que j’ai pu.— Retournez… où, mon ami ?— Là-bas, chez les Morin, voilà plusieurs jours qu’ils sont aux prises avec les Dragons et c’est affreux. Je ne peux décrire ce qu’ils leur font subir. J’en ai trop honte !— Nous allons prendre les mules et y aller tous les deux.— Non, pas vous, Monsieur le Ministre, ils ne vous respecteront pas plus. Ce sera peut-être même pire. Je voulais juste savoir si Nathanaël était là ? Les Morin s’inquiètent. Il devait venir se réfugier chez vous au cas où.— Notre père se tourna vers nous qui hochions la tête négativement.— Déborah ?— Non, Monsieur, personne ne l’a vu que je sache et il passe toujours par la cuisine quand il vient ici.— Misère… où peut bien être cet enfant ? Je vais avec vous, il faut que je parle aux Morin. Je ne peux les abandonner dans cette épreuve.À PROPOS DE L'AUTEURDès l'enfance, Françoise Winter a été bercée par le récit de la résistance d’Anne de Chaufepied. Après une vie d'enseignante en Deux-Sèvres et à Poitiers, une fois à la retraite elle a pu s'atteler à l’écriture du récit romancé des dernières années en France de sa lointaine ancêtre. Une plongée dans le XVIIe siècle et un hommage à ces huguenots poitevins qui marquèrent le Poitou mais dont parfois, comme pour la famille de Chaufepied, il ne subsiste plus de traces.